Comment Maurice a complété son livret 1 en 3h et obtenu son diplôme de CAP Cuisine

Chapitre 1 : Faire le point sur son expérience avant de décrire son parcours

Cela faisait déjà 3 ans que Maurice pensait entreprendre une Validation des Acquis de l’Expérience, mais il n’était pas encore passé à l’acte.


Les conseils qu’il avait reçus l’avaient beaucoup refroidi.


On lui disait que la VAE était compliquée. Que déjà la première étape n'était pas facile à comprendre !


De plus, Maurice n’avait pas fait de longues études. Il s’était arrêté en classe de troisième et il craignait de se retrouver devant une tonne de feuilles qu’il devrait rédiger et compléter lui-même, tout seul dans son coin.


Pour lui, le livret 1 était comme un formulaire des impôts long et douloureux à remplir.


Un jour, il s'est jeté à l'eau. Il est venu me voir pour l'aider à rédiger son livret 1 de Validation des Acquis de l'Expérience.


À 50 ans, Maurice était relativement timide et réservé. Il manquait de confiance en lui. Il me répétait très souvent que ça allait être dur parce qu’il n’avait pas fait de grandes études.


Pourtant, il cumulait plus de 13 années d'expérience en tant que cuisinier en restauration traditionnelle et 9 années en restauration collective.


À 50 ans, Maurice occupait un poste de cuisinier principal dans une grande enseigne de restauration collective. Il devait garantir le service de plus de 400 personnes. Il avait aussi la gestion d'une équipe de 8 personnes dont il avait à organiser la présence et le travail.


Les responsabilités de Maurice avaient beaucoup évolué. Son salaire lui n'avait pas bougé.


Sa rémunération n'avait pas évolué parce qu'il n'avait pas de diplôme. Il ne pouvait donc pas prétendre à un salaire en lien avec ses fonctions.


Maurice s'était décidé à dépasser ce frein.


Il voulait obtenir le diplôme qu'il n'avait pas eu dans sa jeunesse.


Maurice regrettait d'avoir dû quitter l'école à l'âge de 16 ans. Heureusement, il avait trouvé un emploi de commis de cuisine dans un restaurant routier. Un poste dans lequel il se plaisait en plus de lui donner un salaire convenable pour son âge.


Il y a fait ses gammes pendant 4 ans avant d'intégrer un restaurant traditionnel d'abord en extra, puis à temps plein.


Maurice adore la cuisine. C'est sa passion. C'est le seul domaine où il s'épanouit vraiment. Il adore l'ambiance des cuisines, la chaleur qui s'échappe des fours et des plats en pleine cuisson. Il aime ressentir la pression monter quand l'heure avance et que tout doit être prêt pour servir les premières personnes arrivées au self. Maurice jubile lorsqu'un client le remercie et lui dit que son repas est bon.


Il est tellement fou de cuisine qu'il a créé en parallèle un service traiteur en auto-entrepreneur pour constamment être derrière les fourneaux et développer ses compétences.


Même avec cette expérience étendue, Maurice n’était pas vraiment à l’aise à l’idée de rédiger son livret 1 de VAE.


J'ai commencé par le rassurer.


Je lui ai présenté les attendus et les finalités du livret 1 de Validation des Acquis de l'Expérience.


– À quoi ça sert ?

– Quel est son objectif !

– Comment le rédiger ?

– Comment apporter la preuve de ses expériences ?


J'ai expliqué à Maurice comment on allait procéder pour faire ressortir ses meilleures compétences. Je lui ai montré les pages à remplir, les tableaux à compléter pour rendre un livret 1 qui ne laisserait pas de doutes au certificateur.


Notre challenge était de compléter et terminer le livret 1 en moins de 2h. À la page suivante, vous verrez comment on a procédé !